Attention : La défiscalisation n'existe plus à partir de 2011. La page du site est conservée pour ceux ayant investi dans ce dispositif et voulant se remémorer ses caractéristiques.

L’investissement en zone de revitalisation rurale ou ZRR (principe initié par la loi Demessine)  consiste à acquérir auprès d'un promoteur spécialisé un logement locatif neuf situé dans une ZRR.  L'investisseur y gagne une réduction d'impôts. Il s'agit donc également d'un dispostif d'achat immobilier, avec incitation fiscale. 

  • Principe général 
  •  

Vous acquérez un bien immobilier neuf situé dans une ZRR (campagne ou moyenne montagne). Vous confiez sa gérance à un gestionnaire qui vous reversa le montant des loyers nets de charge. Vous pourrez occuper votre bien quelques semaines par an.

  • Economie d’impôts : Réduction d'impôts
    • Réduction d'impôts égale à 25% de la valeur du bien, étalée sur 6 ans. Cette réduction est plafonnée à 50 000 € pour un célibataire et 100 000 € pour un couple.
    • Possibilité d'exonération de TVA lors de l'acquisition du bien.
  • Contraintes
    • Obligation de confier la location du bien à un professionnel, qui vous reversera pendant 9 ans le loyer convenu au départ.
    •  En tant que propriétaire, vous ne pouvez occuper le bien que quelques semaines par an.
    • Obligation de conserver le bien pendant 20 ans, si vous désirez être exonéré totalement de TVA lors de l'achat (une part de la TVA non-payée lors de l'achat sera à restitutuer si le bien est revendu entre 9 et 20 ans)
  • Avis
Parmi les dispositifs de défiscalisation immobilière, l'investissement en zone de revitalisation rurale (ZRR) n'est pas celui qui présente le meilleur rendement. Toutefois, la loi Demessine peut présenter des avantages pour certains investisseurs, puisque elle se révèle beaucoup moins élitiste que d'autres montages :
  • Le dispositif ZRR a l'avantage de s'appuyer sur une réduction d'impôts et non une déduction. La taux marginal d'imposition de l'investisseur prend donc ici une importance bien moindre.
  • Le ticket d'entrée reste accessible puisqu'on trouve des programmes à partir de 60 000 €
  • Si votre style touristique ne se tourne pas vers les stations méditerranéennes surpeuplées, moyen intéressant pour vous offrir à terme une résidence secondaire avec un prix bonifié par le dispositif fiscal.
L'idéal est de réduire au mieux les risques de dévalorisation du bien à la revente. Pour celà, il faut miser sur les régions qui attirent des touristes étrangers et les stations touristiques appelés à gagner en renommée.
Enfin, il faut dès le départ faire attention à ne pas trop surpayer le bien. Pour celà, comparez la valeur du bien proposé  aux prix pratiqués pour les reventes d'immobilier dans la région